Coups de projecteur


Bienvenue Mgr Jordy

le 10 Novembre 2019

Le Pape François a nommé ce lundi 4 novembre 2019, à midi, Mgr Vincent Jordy archevêque de Tours.

 

Il était jusqu’à présent évêque du diocèse de Saint-Claude, dans le Jura.

 

Après quelques semaines "d'attente", les événements se sont accélérés, le 26 octobre dernier, avec l'acceptation officielle de la démission de Mgr Aubertin, par le pape, puis l'élection ce matin, 4 novembre, du père Raimbault comme administrateur diocésain et la nomination de Mgr Vincent Jordy, ce midi (dont la date d'installation n'est pas encore fixée)

 

Message de Mgr Jordy aux diocésains de Tours :

Chers diocésains de Tours, chers amis, C’est avec beaucoup d’émotion que je m’adresse à vous. Le pape François vient de me nommer archevêque de Tours, et je vais donc vous rejoindre dans quelques semaines pour faire vivre avec vous l’Eglise catholique qui est en Touraine. De votre région, je connais des éléments d’histoire et de patrimoine. Mais j’aurai bien entendu à découvrir ce que vous vivez aujourd’hui, afin que nous puissions continuer à vivre de l’Evangile et à en témoigner, comme nous y invitent de manière particulièrement forte les temps dans lesquels nous sommes. J’aurai la joie de vous rencontrer et de venir vers vous pour découvrir vos communautés paroissiales dans les mois qui viennent. Dans l’attente de ces rencontres, je me confie à votre prière et vous assure déjà de la mienne. En profonde communion,

Mgr Vincent Jordy

 

https://diocesedetours.catholique.fr/actualites/detail-de-lactualite/news/bienvenue -mgr-jordy


Prier pour les défunts, une façon d'agir pour ceux qu'on aime

le 27 Octobre 2019

Cette prière demande au Seigneur d’accorder à une âme défunte le repos dans « un lieu lumineux […] loin de la souffrance, de la douleur et des gémissements ».

 

Tout au long de l’année, il nous est souvent rappelé de prier pour les âmes de nos proches défunts, membres de notre famille et amis. L’Église propose de nombreuses prières issues de son riche patrimoine, parmi lesquelles : la « Prière pour les défunts », empruntée à la tradition byzantine.

 

Aujourd’hui, la prière est intégrée au Compendium du Catéchisme de l’Église catholique. À l’origine, elle faisait partie du service mémoriel pour les défunts de l’Église d’Orient, appelé Panachida. Cette prière est généralement récitée auprès de la tombe du défunt, en conclusion de l’office commémoratif.

 

Elle donne une image resplendissante du Paradis, et demande à Dieu de faire descendre sa miséricorde sur l’âme du défunt, afin qu’elle trouve le repos éternel.

 

Dieu des esprits et de toute chair, qui a foulé au pied la mort, qui a réduit le diable à néant et qui a donné ta vie au monde. Donne toi-même, Seigneur, à l’âme de ton serviteur défunt (NOM) le repos dans un lieu lumineux, verdoyant et frais, loin de la souffrance, de la douleur et des gémissements. Que le Dieu bon et miséricordieux lui pardonne tous ses péchés commis en parole, en action et en pensée. Parce qu’il n’existe pas d’homme qui vive et qui ne pèche pas ; toi seul es sans péché, ta justice est justice pour les siècles et ta parole est vérité. Ô Christ notre Dieu, puisque tu es la Résurrection, la vie et le repos de ton serviteur défunt (NOM), nous te rendons grâce avec ton Père incréé et avec ton Esprit très saint, bon et vivifiant, aujourd’hui et pour les siècles des siècles. Amen. Qu’ils reposent en paix. Amen.

 

Source : Philip Kosloski | 14 janvier 2018 Aleteia.org


La première "petite sortie paroissiale" jeudi 3 octobre

le 20 Octobre 2019

Suite au dîner de Pâques de l’an dernier, la première “Petite sortie paroissiale” a eu lieu : une balade au bord de la Loire.

 

Le principe, une sortie pas loin, pas long, pas cher et pas difficile à organiser !

 

Une façon de faire connaissance et de partager. D’autres viendront. N’hésitez pas à proposer la votre ! “Rendez-vous à 10h00 place de l'EgliseSte-Anne à La Riche. Nous étions 6 personne de La Riche et Saint Genouph.

 

En premier nous sommes allés à l'église pour prier et se mettre sous la protection du Seigneur.

Ensuite, départ rue de la Mairie direction St-Genouph et de suite après le périph., à droite pour rejoindre les bords de Loire. Nous avons suivi un sentier au plus près de la Loire pour profiter au maximum du panorama superbe de ce fleuve sauvage où nous avons pu découvrir toute une série de plantes sauvages bien spécifiées par C., très connaisseuse en la matière.

 

Nous avons également profité d'un spectacle d'oiseaux au repos au milieu de ce fleuve. Nous avons ainsi cheminé pour arriver à l'église de St-Genouph vers midi.

 

Nous avons eu une visite commentée par J-M nous expliquant toute l'histoire de cette église et en commentant les beautés intérieures (autel, livre de chant de l'empereur - 1859 et vitraux). Ensuite nous nous sommes installés à une table aménagée à l'extérieur pour prendre notre repas tiré du sac (avec un bénédicité dit par M-E).

 

A la fin de ce repas, nous avons pris le chemin du retour, après avoir laissé sur place C. et J-M habitant St-Genouph. Sur le retour, nous en avons profité pour cueillir une série de plantes sauvages afin de fleurir notre église dès le lendemain.

 

Nous avons encore profité de ce beau paysage de Loire et nous sommes arrivés à La Riche vers 15h30 où nous nous sommes quittés avec plein de belles images en souvenir et en remerciant de tout notre coeur le Seigneur.

 

MERCI SEIGNEUR POUR CETTE BELLE JOURNÉE

 

Gérard


Homélie du 1er octobre du Pape François pour le mois missionnaire

le 13 Octobre 2019

[...] Le Seigneur se présente comme un homme qui, avant de partir en voyage, appelle ses serviteurs pour leur confier ses biens (cf. Mt 25, 14).

 

Dieu nous a confié ses plus grands biens : notre vie, celle des autres, tant de dons différents à chacun.

 

Et ces biens, ces talents ne sont pas quelque chose à garder dans le coffre-fort, ils représentent un appel : le Seigneur nous appelle à faire fructifier nos talents avec audace et créativité.

 

Dieu nous demandera si nous nous sommes engagés, en prenant des risques, même en perdant la face.

 

Ce mois missionnaire extraordinaire se veut comme une secousse pour nous inciter à être actifs dans le bien [...] On devient missionnaire en vivant comme des témoins : en témoignant par la vie qu’on connaît Jésus. C’est la vie qui parle.

 

Témoin, c’est le mot-clef, un mot ayant, par sa racine, le même sens que martyre. Or les martyrs sont les premiers témoins de la foi : non par des paroles, mais par la vie.[...] Ils vivent en diffusant la paix et la joie, en aimant tout le monde, même leurs ennemis par amour pour Jésus. Ainsi, nous qui avons découvert que nous sommes enfants du Père céleste, comment pouvons-nous taire la joie d’être aimés, la certitude d’être toujours précieux aux yeux de Dieu ? C’est l’annonce que beaucoup de personnes attendent. Et c’est notre responsabilité.

 

Demandons-nous en ce mois : comment je vis mon témoignage ? [...] Saint Alberto Hutardo disait : « il est bon de ne pas faire du mal. Mais c’est mauvais de ne pas faire du bien ». C’est le péché d’omission. Et ce peut être le péché de toute une vie, car nous avons reçu la vie non pas pour l’enfouir en terre, mais pour la mettre en valeur ; non pas pour la thésauriser, mais pour la donner.

 

Celui qui est avec Jésus sait qu’on a ce qu’on donne, qu’on possède ce qu’on donne ; et le secret pour posséder la vie, c’est de la donner. [...]

 

Nous entamons aujourd’hui le mois missionnaire d’octobre, accompagnés de trois “serviteurs” qui ont porté beaucoup de fruit.

Sainte Thérèse de Jésus nous montre le chemin, [...]

Saint François-Xavier, un des grands missionnaires de l’Église. [...]

Et il y a la vénérable Pauline Jaricot, une ouvrière qui a soutenu les missions par son travail quotidien : [...]

 

Et nous, faisons-nous de chaque journée un don pour combler la fracture entre l’Évangile et la vie ? S’il vous plaît, ne vivons pas une foi “de sacristie”. Une religieuse, un prêtre et une laïque nous accompagnent. Ils nous disent que personne n’est exclu de la mission de l’Église. Oui, en ce mois, le Seigneur t’appelle toi aussi. [...]


Bioéthique

le 6 Octobre 2019

Lundi 16 septembre 2019, Mgr Éric de Moulins Beaufort, président de la Conférence des évêques de France a rappelé l’importance des enjeux des prochaines lois de bioéthique, et tout particulièrement celles touchant à l’extension de la PMA.

 

Il a rappelé l’inquiétude des évêques pour la société française : nous constatons que nous ne savons plus faire face aux limites et aux douleurs de la condition humaine qu’en constituant sans cesse des droits nouveaux en réponse à des demandes gagées sur les possibilités ouvertes par les biotechnologies.

 

Cette inquiétude est aussi celle de beaucoup de personnes, catholiques ou non, qui n’ignorent pas pour autant la souffrance de ne pas avoir d’enfants. Aussi, dans leur responsabilité de « veilleurs », les évêques invitent à réfléchir à la richesse et à la fragilité de la vie humaine depuis ses débuts jusqu’à sa fin. Ils rappellent les enjeux fondamentaux que la bioéthique doit prendre en compte pour demeurer une éthique respectueuse de la complexité et de la dignité de la personne humaine.

 

Comme pour tout discernement personnel ou collectif, après avoir vu et mesuré ce qui est en jeu, après avoir porté en conscience un jugement éthique sur la situation, la question de l’action se pose désormais à chacun : « Que devons-nous faire ? » comme chrétiens et comme citoyens. J’invite les catholiques du diocèse à agir. Les actions possibles sont diverses selon les personnes :

  • Réfléchir : J’invite chacun à lire l’ouvrage de Mgr Pierre d’Ornellas : Bioéthique : quel monde voulons-nous? Ces pages montrent les inégalités créées vis-à-vis des enfants ainsi que les contradictions qui traversent le projet de loi. Elles indiquent aussi la grandeur de l’éthique, source d’espérance.
  • Prier : la prière personnelle et communautaire invite à la conversion des cœurs et permet de tracer d’authentiques chemins d’humanité dans les situations nouvelles, complexes et parfois douloureuses du don de la vie.
  • Témoigner, dialoguer, débattre avec nos proches, nos concitoyens pour s’aider à réfléchir, organiser en paroisse ou ailleurs des temps de réflexion et débat.
  • Agir en politique : écrire aux parlementaires de notre territoire, chargés de faire les lois en notre nom, au nom du peuple français, et leur demander quelles sont leurs intentions lors du vote des lois sur la bioéthique.
  • Manifester : une manifestation se prépare à Paris, le 6 octobre prochain.

Que chacun trouve la manière la plus juste, dans le respect et la bienveillance, de faire connaître les dangers que comportent ces textes de loi et d’exprimer ses objections et son désaccord envers un projet législatif qui porte atteinte à certains fondements essentiels de notre humanité et légitime la toute-puissance « d’un système technicien ».

 

Communiqué de Monseigneur Luc Crépy, évêque du Puy-en-Velay.


Fête des Saints Anges gardiens, le 2 octobre

le 29 septembre 2019

Les croyants peuvent s’appuyer sur l’aide des anges pour se tourner vers leur Seigneur. D’ailleurs, dans chaque eucharistie, ils se joignent à eux – et aux saints – pour chanter d’une seule voix le Dieu trois fois saint proclamer sa gloire. [...]

 

La fête des archanges le 29 septembre rappelle l’essentiel de la vocation des anges : contempler Dieu et chanter sa louange. C’est aussi la raison d’être de la création et la mission primordiale de l’Eglise.

 

Pour sa part, la mémoire des anges gardiens le 2 octobre insiste sur un autre aspect : leur mission de présence fraternelle à nos côtés. Dieu est le « créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible » (Symbole de Nicée Constantinople). Or, selon la Tradition, les anges sont des créatures spirituelles et non corporelles.

 

Chaque fête des anges est d’abord l’occasion de rappeler que « Dieu a tout ensemble, dès le commencement des temps, créé de rien l’une et l’autre créature, la spirituelle et la corporelle, c’est-à-dire les anges et le monde terrestre ; puis la créature humaine qui tient des deux, composée qu’elle est d’esprit et de corps » (profession de foi du 4ème concile du Latran, rappelée par le n° 327 du CEC – Catéchisme de l’Église catholique).

 

Dès l’Ancien Testament, les anges protègent et guident les patriarches. « Dieu donne mission à ses anges de te garder sur tous tes chemins. De leurs mains ils te porteront, pour qu’à la pierre ton pied ne heurte » (Psaume 90). Cette mission continue : « Du début de l’existence au trépas, la vie humaine entourée de leur garde et de leur intercession.

 

Chaque fidèle a à ses côtés un ange comme protecteur et pasteur pour le conduire à la vie (S. Basile) » (cf. CEC 336). En faisant mémoire des anges gardiens, les croyants demandent à Dieu de leur assurer « le bienfait de la protection des anges et la joie de vivre en leur compagnie pour toujours ». Mais cette mémoire les encourage aussi à inventer une « présence fraternelle » concrète auprès des autres, à prendre soin d’eux.

 

Lien : liturgie catholique / anges gardiens


Les transformations au travail, quelle place pour l’humain?

le 22 septembre 2019

A l’occasion de sa journée de rentrée, le 28 septembre prochain, le MCC de Touraine (Mouvement Chrétiens des Cadres et dirigeants) organise au Carmel une soirée débat sur la question des «Transformations au travail» avec la question centrale de la place réservée au facteur humain dans ces transformations.

 

Cet événement se veut au cœur des grandes questions d’actualité sur les besoins de mutation de notre économie et plus largement de notre organisation sociale.

 

A cette occasion, nous aurons le témoignage exceptionnel de deux représentants majeurs du monde de l’entreprise en Touraine :

  • M. de Chassey, Directeur de l’usine Michelin de Joué-lès-Tours
  • M. Piat, Responsable des Ressources Humaines de l’usine SKF de St-Cyr-sur-Loire.

 

La journée du 28 septembre va s’organiser :

  • de 16h à 18h : réunion de rentrée pour les membres de notre mouvement MCC d’Indre-et-Loire (toute nouvelle personne intéressée par le MCC est la bienvenue)
  • de 18h à 19h30 : repas froid partagé auquel vous êtes également cordialement invité. Pour l’organisation et la réservation des repas auprès du traiteur, merci d’annoncer votre présence en répondant à ce mail avant le lundi 23 Septembre (compter  8 à 10€ / personne)
  • de 19h30 à 19h45 : accueil des intervenants et des participants à la soirée. Pour la soirée débat, merci de vous inscrire via le lien : https://membres.mcc.asso.fr/billetterie/choix/113299-t-les-transformations-au-travail-quelle-place-pour-lhumain
  • 20h : début de la soirée débat avec les témoignages et échanges. Cette formule de soirée débat a pour but de permettre une rencontre ouverte avec des échanges dans une atmosphère constructive, se terminera entre 22h et 22h30.

Le lien pour plus d’informations sur le MCC et sur cette journée de rentrée https://www.mcc.asso.fr

 


Paroisse missionnaire et messe des curieux

le 15 septembre 2019

  

Et si l'Église organisait une "portes ouvertes" ?

Une Messe “porte ouvertes”, à laquelle chacun se sente bienvenu, croyant ou non, habitué ou novice, ayant déjà rencontré l’Eglise ou en recherche ou questionnement, avec une image un peu vieillotte des chrétiens ou tout simplement… curieux ! 

  

Vous le savez, depuis plusieurs années à votre service dans les paroisses de Notre Dame La Riche et St Côme en Loire j’ai à coeur de créer des occasions pour que nous puissions partager la joie de l’Evangile autour de nous, que nous puissions mieux nous connaître dans une vie fraternelle selon l’esprit de l’Evangile que nous puissions accueillir le mieux possible ceux qui veulent mieux nous connaître, mieux connaître le Seigneur Jésus. 

 

L’accueil de son voisin et d'intentions de prière au début de la messe, les Diners de Noël des voisins, les Dîners Bols de Riz, la Galette des Rois, la fête de Pâques, les pots après certains messes… 

 

Combien parmi vous ont témoigné de la joie d’avoir osé proposé à quelqu’un de participer à un de ces moments, ou bien d’avoir été accueilli à ces occasions. Je me souviendrai toujours de cette phrase d’une personne invitée à une Galette des Rois : “Ca fait du bien quand vous, les chrétiens, vous partagez votre joie !”. 

 

Le “dimanche des curieux”, c’est une façon de poursuivre l’invitation des débuts du christianisme : « viens et vois !»

 

Le jour J, la paroisse tentera d’adapter la prédication aux invités, de soigner l’accueil et la liturgie pour offrir le témoignage d’une communauté fraternelle et priante. 

 

Animation musicale par le groupe Jubilate, accueil, temps adapté aux enfants à partir de 4 ans, jouets pour les petits dans la chapelle de verre, verre de l’amitié à l’issue de la célébration… 

 

Notez dès maintenant la 1ère “Messe des curieux” le dimanche 29 septembre 11h église NDLR.

Les autres dates sont : 

13/10 ; 17/11 ; 8/12 ; 12/01 ; 9/02 ; 15/03 ; 5/04 ; 17/05

Je compte sur vous !

P. Guillaume Morin


Mgr Aubertin

le 8 septembre 2019

Mgr Bernard-Nicolas Aubertin fêtera ses 75 ans en septembre prochain, l'âge officiel de la retraite pour les prêtres et les évêques.

 

L´occasion de faire un bilan de ses près de 15 ans d'épiscopat en Touraine. Tours est une ville étudiante. Portée par la dynamique du récent Synode romain sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel, l´Église catholique en Indre-et-Loire leur accorde une grande attention, comme aussi aux jeunes couples. [...]

 

Le diocèse a également accueilli de nombreuses familles irakiennes chrétiennes fuyant la guerre et Daesh. Cette accueil des chrétiens d´Orient est perçu comme une responsabilité par les communautés catholiques tourangelles mais la question de l'intégration demeure un grand défi. La paroisse Saint-François de Paule s´y engage par exemple pleinement. Une nouvelle chapelle Saint-Martin a par ailleurs été construite à Tours nord, dans un quartier en pleine expansion. [...]

 

Mgr Aubertin célèbrera une messe d'action de grâce le dimanche 8 septembre, en la Cathédrale Saint-Gatien de Tours à 15h30. Pour ceux qui souhaiteraient lui manifester leur reconnaissance, une collecte est ouverte dont le fruit lui sera remis le 8 septembre autour du verre de l’amitié à l’issue de la messe.

 

Vous pouvez adresser votre contribution et un petit mot si vous le souhaitez, à Mme Marie-Thérèse Bourdin, Économat, 27 rue Jules Simon BP 41117, 37041 Tours Cedex 01 (chèques à l’ordre d’« Association Diocésaine de Tours » en indiquant au dos du chèque « cadeau Mgr Aubertin »). Il n’y aura pas de reçu fiscal pour ce don. Soyez d’avance remerciés !

Lien : https://doyenne-tours-nord.fr/index.php?id=187

P. Christophe Raimbault, Vicaire Général

 

Le journal diocésain du mois de septembre est un numéro spécial consacré à Mgr Aubertin. A travers quelques photos, souvent inédites et parfois insolites, un hommage est rendu à l’homme et au pasteur, un homme de terrain, posé et réfléchi, qui, en digne successeur de Saint Martin, a eu le souci des plus pauvres, mais aussi des plus jeunes, et  que certains ont qualifié, dès son arrivée, de « moine bâtisseur ». Qu’en retiendra finalement l’Histoire ?  Nul ne le sait et cela n’a guère d’importance. Demandons-nous plutôt de quelle façon poursuivre son œuvre qui n’est autre que celle que Jésus, lui-même, a confié à ses disciples.


XIe Forum International des jeunes : témoignage d’un participant

le 14 juillet 2019

Jean est étudiant en école de commerce et suit également une formation en addictologie. Vice-président du bureau national des Chrétiens en grande école (CGE), il a participé au XIe Forum international des jeunes qui se déroulait à Rome du 19 au 22 juin 2019.

 

Ce forum faisait suite au Synode des jeunes et à la publication par le Pape François de l’exhortation apostolique Christus Vivit.[...]

 

Ce forum avait pour mission de réfléchir à la manière dont les jeunes peuvent prendre leur juste place dans l’Église. [...] « Tous les jeunes, sans aucune exception, sont dans le cœur de Dieu et donc dans le cœur de l’Église » (Christus Vivit, 235)

 

Grâce à des conférences, des temps d’échanges et des temps de travail, nous avons pu réfléchir à la place des jeunes, selon les réalités de l’Église de nos différents pays. Quelle beauté d’écouter la vie de l’Église aux quatre coins de la terre, d’écouter la souffrance des chrétiens minoritaires, d’écouter la charité inventive qui se déploie dans un élan missionnaire. « Les jeunes sont le visage du Christ », avons-nous entendu. Quel amour quand le Christ se rend présent pour chacun, et nous rejoint dans nos réalités quotidiennes. Il chemine avec nous comme avec les pèlerins d’Emmaüs (Lc 24, 13-35). Cette écoute nous a aidés à nous rejoindre et à marcher ensemble. C’est cela la synodalité : « Marcher ensemble », quels que soient nos origines, notre âge ou nos expériences. Pendant ces quelques jours, nous avons marché ensemble pour faire avancer l’Église vers l’unité et la jeunesse.[...]

 

Source: : https://eglise.catholique.fr/actualites/dossiers/synode-eveques-jeunes-foi-discernement-vocationnel/482632-xie-forum-international-jeunes/


Une messe pour les migrants, le 8 juillet à Rome

le 7 juillet 2019

Le lundi 8 juillet, à 11h, à l’occasion du VIe anniversaire de sa visite à Lampedusa, le Pape François célèbrera une messe pour les migrants en la basilique Saint-Pierre. 250 personnes environ participeront à la célébration: migrants, réfugiés et sauveteurs.

 

À la messe, présidée par le Saint-Père à l’autel de la Chaire, ne seront admises que les personnes invitées par la Section Migrants et Réfugiés du Dicastère pour le Service du Développement Humain Intégral auquel le Pape a confié l’organisation de cet évènement.

 

La messe sera retransmise en direct par Vatican Media mais la présence de la presse à l’intérieur de la Basilique n’est pas prévue. Le Saint-Père souhaite que soit favorisé le plus grand recueillement en souvenir de ceux qui ont perdu la vie en essayant de fuir la guerre et la misère et pour encourager ceux qui, jour après jour, s’emploient à soutenir, accompagner et accueillir les migrants et les réfugiés.

Source: https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2019-07/pape-francois-pape-messe-migrants.html    


Saint Pierre et Saint Paul, piliers de l'Eglise

le 30 juin 2019

Les deux piliers de l'Eglise

 

Saint Pierre et saint Paul : on ne peut les séparer. Ils sont les deux piliers de l’Église et jamais la Tradition ne les a fêtés l’un sans l’autre. L’Église romaine, c’est l’Église de Pierre et de Paul, l’Église des témoins directs qui ont partagé la vie du Seigneur.

 

Pierre était galiléen, reconnu par son accent, pêcheur installé à Capharnaüm au bord du lac de Tibériade.

 

Paul était un juif de la diaspora, de Tarse en Asie Mineure, mais pharisien et, ce qui est le plus original, citoyen romain.

 

Tous deux verront leur vie bouleversée par l’irruption d’un homme qui leur dit : « Suis-moi. Tu t’appelleras Pierre. » ou « Saul, pourquoi me persécutes-tu ? »

 

Simon devenu Pierre laisse ses filets et son foyer pour suivre le rabbi. Saul, devenu Paul se met à la disposition des apôtres.

 

Pierre reçoit de l’Esprit-Saint la révélation du mystère caché depuis la fondation du monde: « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. » Paul, ravi jusqu’au ciel, entend des paroles qu’il n’est pas possible de redire avec des paroles humaines.

 

Pierre renie quand son maître est arrêté, mais il revient: « Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t’aime. » Paul, persécuteur des premiers chrétiens, se donne au Christ: « Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi. »

 

Pierre reçoit la charge de paître le troupeau de l’Église: « Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église. » Paul devient l’apôtre des païens. Pour le Maître, Pierre mourra crucifié et Paul décapité.

 

Source : CEF


Prière au Sacré-Coeur de Jésus

23 Juin 2019

Dieu notre Père,

Tu n’es pas indifférent à nous, à ce que nous vivons.

Tu portes chacun de nous dans ton Cœur.

Tu nous connais par notre nom et Tu prends soin de nous.

Tu nous cherches même quand nous T’abandonnons.

Chacun de nous T’intéresse, car ton Amour T’empêche d’être indifférent à ce qui nous arrive.

Touche notre cœur !

Ouvre notre cœur, afin qu’il soit revêtu de ta Bonté et de ta Miséricorde, pour devenir en ton Fils Jésus, serviteurs des hommes.

Seigneur Jésus-Christ, guéris-moi de la dureté de mon cœur.

Rends mon cœur semblable au Tien : fort et miséricordieux, vigilant et généreux, qui ne se laisse pas enfermer sur lui-même et qui ne tombe pas dans le piège de la mondialisation de l’égoïsme et de l’indifférence.

Ainsi soit-il.

Pape François    


Temps de louange et d'adoration animée

16 Juin 2019

VENEZ VIVRE UN DERNIER TEMPS DE LOUANGE ET D’ADORATION ANIMÉE

Pour vous laisser imprégner, toucher par toute la puissance d’amour des Paroles de Jésus, et offrir votre vie, vos joies, vos peines, votre travail et le monde entier à Dieu le Père.

Le Dimanche 16 JUIN 2019

à l'issue de la journée d'anniversaire des 10 ans de sacerdoce du père Guillaume MORIN

En l’église Sainte Anne

Rue de la Mairie - 37520 LA RICHE

de 17h00 et jusqu’à 18h30

 

 

Un temps de Louange avec le groupe JUBILATE

Le mot du père Guillaume Morin

Adoration animée

RÉCONCILIATION

Petit partage gourmand à la fin

 

Parking – Arrêt de bus : 15 - 3a - La Riche Centre au pied de l’église Accès facile – Chauffage

 

 

"Adorer pour un chrétien, ce n'est pas seulement voir la grandeur, la Toute-Puissance et la sainteté du Père, c'est aussi reconnaître, le cœur plein de gratitude, Jésus, en qui Dieu nous a aimé en premier, et qui est notre sauveur"

" Si tu veux vraiment grandir en amour, reviens à l'Eucharistie, reviens à l'adoration " 

Bienheureuse Mère TERESA  


Dimanche 16 Juin 2019 : fêtons les 10 ans de sacerdoce du Père Guillaume Morin

9 Juin 2019


A NOTER AUSSI :

 

Une soirée réflexion le mercredi 19 juin de 20h30 à 22h salle Payon.

 

Une façon de découvrir le thème d’étude du père lors de ses deux premières années à la paroisse.

 

"A la recherche de l’acte d’être !"


2009, 10 ans déjà...

2 Juin 2019

Quelques faits marquants et heureux de l'année 2009

 

Le 15 janvier, un miracle se déroule à New York ! Quelques minutes après le décollage, un Airbus A320 percute des oiseaux qui mettent hors service les deux moteurs de l’avion. Le pilote devient un héros national en arrivant à poser l’avion dans l’Hudson, la rivière bordant l’île de Manhattan. Les 155 passagers de l’avion s’en sortent sans la moindre égratignure !

 

Le 20 janvier, Barack Obama devient le 44ème président des États-Unis en prêtant serment au Capitole de Washington DC. Il devient le premier président noir des États-Unis ce que certains considèrent comme un accomplissement partiel du rêve de Martin Luther King.

 

Le 7 juin, Roger Federer remporte pour la toute première fois le tournoi de tennis Roland-Garros, seul tournoi du Grand Chelem manquant encore à son palmarès.

 

Le 5 juillet, ordination sacerdotale de Guillaume MORIN en la cathédrale de Tours.

Après des études de musicologie et une école de communication, Guillaume Morin entre au séminaire à Orléans. Vicaire de Joué-lès-Tours pendant 4 ans, il est nommé curé de Notre-Dame La Riche et Saint-Côme en Loire en 2013.

 

Le 9 octobre, Barack Obama, reçoit le prix Nobel de la paix. Du 7 au19 décembre a lieu la conférence de Copenhague sur le climat. Le but de ce sommet est de prendre des décisions par rapport au climat afin d’enrayer la situation préoccupante dans laquelle se trouve la planète.

 

10 ANS DE SACERDOCE, ÇA SE FÊTE !

RÉSERVEZ LE DIMANCHE 16 JUIN

Messe, apéritif, repas, animations… Une joyeuse journée en perspective !

Détails de l’organisation dans le NDSC Info n°24 !


Déclaration des évêques sur la situation de V. Lambert

26 Mai 2019

 Extraits de la déclaration du groupe bioéthique de la CEF, le 18 mai 2019.

 

Sur le plan du droit […]

M. Vincent Lambert est un citoyen qui a le droit au respect des règles démocratiques dont le minimum est la cohérence avec les conventions signées. Pourquoi l’État français, qui met son honneur dans la promotion des droits de l’Homme, se dispenserait-il du respect de cette Convention pour M. Vincent Lambert ? Pourquoi cette précipitation pour le conduire vers la mort ? On peut répéter que la décision prise ne concerne bien sûr que M. Vincent Lambert car sa situation est unique et complexe. Mais qui garantira que toutes les personnes partageant un handicap analogue au sien seront effectivement protégées par l’État qui, tout en s’y engageant officiellement, bafouerait aujourd’hui son engagement ? La crédibilité de l’État passe par le respect de sa parole donnée. Il paraît donc sage et nécessaire d’attendre la réponse sur le fond du Comité de l’ONU. […]

 

Sur le plan éthique

Reste donc la question éthique proprement dite. On peut supposer que les médecins, entourés du personnel soignant et de la famille, y ont mûrement réfléchi et qu’ils ont pris leur décision selon la loi éthique du respect de la vie et de la sollicitude envers la personne fragilisée comme l’est M. Vincent Lambert, et dont témoigne l’article 16 du Code civil. Cependant, puisque cette décision a un retentissement qui dépasse largement l’espace limité d’un bureau et d’une chambre d’hôpital, il serait juste et bon que nous comprenions tous la décision des médecins et que nous continuions ainsi à les soutenir dans leur délicate et indispensable mission. En effet, des interrogations restent en suspens : Pourquoi M. Vincent Lambert n’a-t-il pas été transféré dans une unité de soins spécialisée et adaptée à son état ? Exprime-t-il une souffrance récurrente et impossible à apaiser ? N’a-t-il pas le droit d’être nourri et hydraté par voie entérale puisque ce sont des soins de base auxquels tout être humain a droit ? À quels cas exceptionnels son hydratation et son alimentation actuelles correspondent-elles à une obstination déraisonnable ? De plus, comment connaissons-nous avec suffisamment de certitude la volonté de M. Vincent Lambert dans un contexte familial où s’exprime un désaccord profond ?[…]

 


Homélie de Mgr Aubertin - JDJ

19 Mai 2019

 

Les disciples sont réunis en ce jour qui suit le Sabbat, [...] Jésus vient, il est au milieu d’eux et il leur adresse cette salutation normale en milieu juif : « La paix soit avec vous ». Devant cette présence inattendue, nous voyons les disciples changer. [...] Il leur fait don de l’Esprit Saint. Il les envoie en leur donnant une mission qui est semblable à la sienne : « Je ne suis pas venu pour condamner mais pour sauver ».

 

A votre tour : pardonnez, réconciliez, réconfortez. [...] Avec la nouvelle présence de Jésus par l’Esprit Saint émerge un nouveau type de foi.

 

Désormais, la foi repose sur le témoignage des apôtres. [...] Comme Jésus a envoyé l’Esprit Saint sur ses disciples et les a envoyé pour être les témoins de son Amour, de sa miséricorde, de sa présence aimante pour être les témoins de sa victoire sur les forces du mal et de la mort.

 

C’est sur chacun de nous que l’Esprit Saint est répandu pour faire de nous ses témoins. Il compte sur chacun de nous pour ouvrir nos cœurs, pour ouvrir nos mains. Il compte sur tous les croyants, sur tous les baptisés quel que soit leur âge. Il compte particulièrement sur vous les jeunes pour que votre enthousiasme, votre générosité, votre inventivité, votre force de proposition et d’engagement porte du fruit. L’avenir de l’Eglise est entre vos mains.

 

Tout cela le Pape François vous l’a redit dans son exhortation qui a suivi le synode sur les jeunes. La mission d’être témoin nous est alors adressée à nous. A nous d’être signes de la miséricorde.

 

La joie, le bonheur sont promis à celles et ceux qui n’ont pas peur de s’engager à la suite du Christ. Alors n’ayons pas peur de nous engager à la suite de celui qui nous appelle.

 

Mgr Aubertin, dimanche 28 avril 2019


Sacrement des malades

12 Mai 2019

Le sacrement des malades est proposé aux messes paroissiales du samedi 25 mai 18h30 à Ste Anne et dimanche 26 mai 8h30 et 11h à NDLR.

 

Inscrivez-vous à l’accueil paroissial au 02 47 38 60 93 ou à la sortie des messes.

 

"Le Seigneur Jésus-Christ est le médecin de nos âmes et de nos corps. II a pardonné ses péchés au paralytique et il lui a rendu la santé du corps" (Marc 2, 1- 12). Il a voulu que son Église continue son œuvre de guérison et de salut, par la force de l'Esprit-Saint.

 

 

C'est le but des deux sacrements de la guérison : le sacrement de la Pénitence et de la Réconciliation et le sacrement de l'Onction des malades.

 

Au cours des siècles, l'onction des malades a été conférée, de plus en plus exclusivement à ceux qui étaient sur le point de mourir. A cause de cela, elle avait reçu le nom d"'Extrême-onction ".

La réforme du dernier concile a rétabli le sens et les pratiques de l'Église ancienne et c'est ce que nous vivons aujourd'hui : une onction des malades destinée aux fidèles dont la santé commence à être dangereusement atteinte par la maladie ou la vieillesse, aux malades au moment où la maladie devient une épreuve difficile à supporter, à ceux qui vont subir une opération sérieuse et au personnes âgées dont les forces déclinent beaucoup.

 

L'onction des malades peut être répétée, notamment si au cours de la même maladie on fait face à une intensification du mal. L'Église, à la suite du Christ, attache beaucoup d'importance à la visite des malades et des personnes âgées.

 

Celle-ci incombe à toute communauté de chrétiens et particulièrement à la communauté paroissiale. Elle constitue une démarche gratuite et amicale qui ravive l'espérance en celui qui la reçoit. Et dans une perspective de foi, visiter un malade, c'est visiter le Christ: « J'étais malade et vous m'avez visité. » (Matthieu 25, 36). 


Chanter le mystère

5 Mai 2019

Le service diocésain de Pastorale liturgique propose de "Chanter le mystère".

Le public : Acteurs musicaux en liturgie : animateurs, chantres, chefs de chœur, organistes et autres instrumentistes, psalmistes, choristes…

Le sujet : "Chanter le Mystère" : musique et chant dans le temps liturgique.

L’objectif : · Améliorer la qualité du service musical rendu aux assemblées · Comprendre le rôle de la musique dans les célébrations.

Les intervenants : les équipes de musique sacrée des 5 diocèses de la Province de Tours (Blois, Bourges, Chartres, Orléans, Tours). La méthode : week-end de formation, alternant conférences, chant, ateliers techniques, ateliers pratiques sur « Chanter la messe », célébrations…

Le lieu : maison d’accueil de Chézelles. Les dates et horaires : du samedi 11 mai, à 10h, au dimanche 12 mai, à 16h, avec possibilité d’arriver dès le vendredi soir.

Inscription préalable indispensable pour l’hébergement, les repas, la confection des dossiers, la répartition dans les ateliers.

Participation financière : frais de repas et d’hébergement + frais pédagogiques autour de 100 à 120 € en pension complète.

La présence est indispensable pour tout le week-end.

 

Contact : choeurdiocesain@catholique37.fr